Accueil / Marche 2016

L'Association LAGEM TAABA : Marche de l'espoir 2018

  • marche-espoir-lagem-taaba-2018

De notre point de rassemblement à la salle des Silènes de la Chataigneraie, nous partons en car vers Marillet d’où s’élancent les randonneurs des 30 et 10 km. Les premières lueurs du jour font découvrir la petite église Saint Pierre puis le Château. Un plan d’eau au beau milieu d’une plantation arboricole nous amène au village de la Verrerie où la Chapelle des mineurs, les Corons, l’hôtel des Mines sont les témoins d’une généreuse activité économique et sociale.
Passant par le lavoir, les marcheurs rejoignent l’ancienne voie ferrée qui côtoie les vestiges de la centrale thermique et du bassin houiller de Faymoreau. C’est au Château, datant du 16e siècle, que nous rejoignent les marcheurs des 5 km. Nous avons le plaisir d’admirer l’orangerie, puis la longue façade agrémentée de la Chapelle, les larges massifs parfaitement alignés débouchant sur un tapis de cyclamens.
Contournant le bois, nous rejoignons le ruisseau des Dorderies. Il alimente le plan d’eau que nous longeons par la rive gauche bordée d’authentiques cabanes de pêcheurs. Cette retenue fournissait autrefois l’énergie hydraulique au moulin et alimentait également la centrale thermique. Revenant par la rive droite nous rejoignons le passage à niveau pour reprendre la voie ferrée et le ravitaillement bienvenu, car le soleil est déjà haut et bien chaud en ce début de matinée. Passant sur le viaduc de Minette qui enjambe la Vendée, nous resterons guidés par cette ancienne voie de chemin de fer, pour la gare de Puy de Serre où est relatée en images une tranche de vie de cette époque. Au départ des 20 km, si la voie semble rectiligne, elle offre des paysages variés, modelés en partie par l’ouvrage industriel et nous permet de rejoindre la digue de l’étang de la Croisinière.
En parallèle de la voie, nous côtoyons le fossé de cette petite vallée, nous cheminons le long de la voie protégée par une haie de hauts jets alternant avec une vision lointaine de Saint Hilaire de Voust. De là, se mettent en route les randonneurs des 15 km.
Contournant le village de la Béguinière, nous pénétrons à Loge Fougereuse en pour apercevoir l’église, le château de la Goujonnerie. Nous rejoignons par de larges allées le Bois des Dortières, côtoyant ruisseaux et prairies, traversons la Mère pour découvrir le majestueux Pont de Coquilleau et bientôt la Salle des Silènes où nous attendent confitures variées, animations et le repas traditionnel.
Terminus ! Nous bien sommes arrivés au bout de la voie !

MERCI

A tous ceux qui se mobilisent, les partenaires qui mettent à dispositions des moyens matériels,
véhicules, dons, etc..., les propriétaires qui nous autorisent le passage dans leur propriété rendant le
parcours plus attractif, les organisateurs, tous les bénévoles des communes traversées, les
randonneurs qui réalisent cette belle escapade et enfin nous TOUS, sans qui rien ne serait possible.

« AVANCONS ENSEMBLE »

Pour apporter un peu de bien-être et développer de nouveaux projets pour la population de
Bokin.